Maquette numérique: BIM & IFC


ENERGIO s'engage et investit au sein du consortium OSMOSE I Novation pour tester et mettre en place les outils méthodologiques permettant d'utiliser la maquette numérique.
ENERGIO vous présente ici une introduction à la maquette numérique.

IFC: le langage commun des logiciels du bâtiment


Les IFC (Industry Foundation Classes) décrivent les objets utilisés pour concevoir un bâtiment (portes, fenêtres, réseaux, poutres, ...) selon différents points de vue (architecture, structure, thermique, estimatif, ...).

La mise en oeuvre des IFC se fait dans le cadre d'un référentiel unique et partagé entre tous les acteurs: la maquette numérique (BIM) de l'ouvrage en cours d'étude puis de construction et enfin d'exploitation.

Grâce aux IFC, toutes les applications de construction (logiciels de CAO architecte et ingénieur, logiciels de calculs de structure, de simultation thermique dynamique et acoustique, ...) peuvent communiquer entre elles et exploiter une seule et même base de données.

Ce ne sont pas les avantages qui manquent à cette modélisation de l'ouvrage:

- une seule base de données pour tous les acteurs du bâtiment (conception, administration, contruction et exploitation),
- description des données géographiques et des données de définition détaillées des bâtiments,
- simplification des échanges de données (informations relatives aux composants, aux carcatéristiques techniques et économiques de l'ouvrage bâti) grâce aux logiciels du bâtiment compatibles IFC.

La maquette numérique (BIM): construire ensemble


Le BIM (Building Information Model), appelé plus communément "Maquette numérique", incarne une façon révolutionnaire de décrire le projet de bâtiment en concentrant l'ensemble de l'information technique de l'ouvrage. "La maquette numérique est la représentation graphique la plus intelligente qui existe actuellement pour décrire les objets 3D sur lesquels sont attachées des informations. Elle permet d'identifier clairement la composition d'un bâtiment, de le "désosser" virtuellement." explique Eric Lebegue du CSTB.
Tous les acteurs du projet vont structurer l'ensemble des données du projet de manière transversale en utilisant une même méthodologie et en travaillant sur des données communes: éléments de structure du bureau d'études, éléments d'aménagement du site, etc.
La maquette numérique se construit au fur et à mesure, permettant de constituer visuellement l'avancement et/ou les modifications du projet.

 

Pour résumer ces deux concepts, on peut dire que la maquette numérique représente de manière structurée et cohérente des objets composant un bâtiment (murs, dalles, fenêtres, portes, ouvertures, équipements, ... etc.). Les propriétés de ses objets (matériaux, .. etc) et les interactions entre ses derniers (jonction entre deux murs, percement d'un mur par une fenêtre, ...etc) y sont décrites. Les IFC représentent un format normalisé de fichier, langage commun à tous les logiciels de constrcution permettant d'exporter le contenu de la maquette numérique sans pertes de données.

 

 

 

Plus d'informations sur le site francophone de la maquette numérique:

Logo Mediaconstruct